Appui croissant des Canadiennes et Canadiens à l’égard des investissements en aide au développement et santé mondiale, mais doutes quant à la réalisation de progrès dans la lutte contre la pauvreté

28 août 2019 – Selon le sondage d’opinion publique rendu public aujourd’hui par le Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE), l’investissement du gouvernement fédéral en matière d’aide au développement et de santé mondiale récolte de plus en plus l’appui des Canadiennes et Canadiens. Le sondage, mené par Nanos Research pour le CanSFE, montre aussi qu’une certaine proportion de Canadiennes et Canadiens doute que d’importants progrès aient été faits dans la lutte contre la pauvreté à l’échelle mondiale. 

Bien que 42 % des répondants au sondage se disent tout à fait ou plutôt en désaccord avec l’énoncé selon lequel d’importants progrès sont faits lorsqu’il s’agit d’aborder la pauvreté dans le monde, 81 % n’en sont pas moins tout à fait ou plutôt d’accord avec le fait que le Canada devrait faire sa juste part tout comme d’autres pays pour aider les pays en développement, et 51 % sont d’avis que l’aide apportée pour améliorer la santé des femmes et des filles a plus d’impact lorsqu’elle respecte les droits et besoins spécifiques des femmes et des filles. En outre, 76 % des répondantes et répondants sont tout à fait ou plutôt d’accord avec le postulat que les Canadiennes et Canadiens ont le devoir de soutenir l’amélioration de la santé, de l’éducation et des possibilités économiques des personnes les plus pauvres et marginalisées au monde, contrairement à 55 % il y a quatre ans. Quant au montant dépensé par le Canada sur l’aide apportée aux pays en développement en matière de santé, 50 % estiment qu’il devrait augmenter significativement ou un peu. 

Par rapport à 2015, la proportion de Canadiennes et Canadiens qui déclarent être au courant du rôle de leadership du Canada à l’égard de la santé des femmes, des mères et des enfants a doublé, passant à 43 %. Le fait de connaître le rôle de leadership du Canada envers la santé mondiale rend plus de la moitié des Canadiennes et Canadiens beaucoup ou un peu plus fiers d’être Canadiens.

« Le sondage nous montre clairement que l’amélioration de la santé, des droits et du bien-être des femmes et des enfants dans le monde importe de plus en plus pour les Canadiennes et Canadiens, dit Julia Anderson, chef des opérations du CanSFE. Depuis que le CanSFE a commencé à sonder les perspectives des Canadiennes et Canadiens il y a quatre ans, on constate une connaissance accrue de l’enjeu de la santé mondiale chez ces derniers et, parallèlement, un soutien accru envers les investissements dans des programmes liés à la santé mondiale, comme ceux réalisés quotidiennement par les organisations membres du CanSFE. »

« Les Canadiennes et Canadiens veulent parler dans une plus large mesure du rôle de leader que joue notre pays en contribuant à améliorer la vie des femmes et des enfants dans les pays pauvres et en apprendre davantage à ce sujet, dit Nik Nanos, scientifique principal des données et fondateur de Nanos Research. De plus, la proportion d’opinions nativistes selon lesquelles le Canada devrait aider les gens dans le besoin dans notre pays plutôt que d’aider ceux dans les pays en développement a diminué. Dans le contexte actuel d’incertitude économique et de populisme croissant, les Canadiennes et Canadiens reconnaissent l’importance de l’aide internationale pour les femmes et les enfants. »

Tous les deux ans, le CanSFE réalise un sondage d’opinion publique au nom de ses membres afin de mieux comprendre et cerner les connaissances et attitudes des Canadiennes et Canadiens relativement à l’investissement du Canada envers la santé des femmes et des enfants dans le monde. L’enquête a été menée par Nanos entre les 22 et 28 juin 2019 sous la forme hybride d’un sondage téléphonique (lignes terrestres et cellulaires) et en ligne aléatoire auprès de 1 523 Canadiennes et Canadiens de 18 ans et plus en anglais et en français.  

L’enquête a eu lieu à peine quelques jours après l’annonce, par le gouvernement du Canada, d’un investissement de 1,4 milliard $CAN sur dix ans aux termes du plan d’action Prospérer, une vision collective pour l’avenir du leadership canadien en santé et droits des femmes, des adolescents et des enfants, mis sur pied par le secteur du développement international. 

« Ces résultats nous portent à croire que les initiatives que le CanSFE a prises en conjonction avec ses membres portent leurs fruits, ajoute Mme Anderson. Parmi celles-ci, on compte le suivi de l’impact des investissements canadiens au moyen de la collecte et de l’analyse approfondie de données dans notre explorateur de projets et la diffusion d’histoires sur le leadership canadien en santé mondiale dans des activités de sensibilisation comme #CanadaEnTête. » 

 

- 30 -


Le Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE) est composé de quelque 100 organisations non gouvernementales (ONG) canadiennes, d’établissements universitaires, d’associations professionnelles du secteur de la santé et d’individus qui travaillent ensemble pour améliorer les résultats en santé pour les femmes et les enfants dans plus de 1 000 collectivités partout dans le monde.

Information : 

Charmaine Crockett 
Directrice, Engagement des parties prenantes
613-863-9489 | ccrockett@CanWaCH.ca 

Programme réalisé avec l'appui financier d'Affaires mondiales Canada.