Des Canadiennes récompensées pour leur travail visant l’avancement de la santé des femmes et des enfants

Les lauréates du Prix du CanSFE seront célébrées lors de la Journée internationale des femmes

OTTAWA, 8 mars 2019 – Quatre Canadiennes exceptionnelles et dévouées et cinq organisations de la société civile seront honorées aujourd’hui, à Ottawa, pour leur travail visant l’avancement de la santé des femmes et des enfants du monde entier. 

Le deuxième Prix annuel du CanSFE pour l’excellence en santé mondiale des femmes et des enfants reconnaît les importantes contributions de Canadiennes qui font avancer la santé et les droits des femmes et des enfants à l’échelle mondiale à travers leurs efforts uniques dans cinq axes d’intervention clés : leadership, égalité des genres, mesure de l’impact, implication jeunesse et partenariat.

« Il est à propos d’honorer ces femmes et ces organisations canadiennes inspirantes ici, en cette Journée internationale des femmes », a déclaré Julia Anderson, directrice générale par intérim du Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE). « Leur dévouement et leurs contributions exemplifient l’engagement du Canada envers l’avancement de la santé, du bien-être et des droits et de l’égalité des femmes et des enfants du monde entier. »

Les Prix seront remis lors d’un déjeuner au Musée de la nature et la cérémonie sera diffusée en direct sur la page Facebook du CanSFE à 13 h, HNE. Après la cérémonie de remise de prix, les participants iront voir l’exposition « Courage et passion » qui célèbre les réalisations des femmes en sciences. C’est à ce musée que le vote a été fait en 1918 pour reconnaître le droit de vote aux femmes.

Les lauréates suivantes ont été choisies parmi les candidatures reçues d’un bout à l’autre du Canada. (Les biographies complètes des lauréates sont annexées à ce communiqué).

Prix du leadership

Ce prix est attribué à une personne ayant fait preuve d’un leadership exceptionnel qui a motivé, inspiré ou entraîné des actions à l’échelle nationale ou mondiale pour l’avancement du travail en santé mondiale des femmes et des enfants.

La docteure Aaliya Bibi est récompensée pour son leadership en santé des femmes et des enfants en Afrique subsaharienne, en Afrique de l’Ouest, en Asie du Sud-Est et en Amérique du Nord. Ses contributions comprennent une étroite collaboration avec les leaders religieux pour démystifier les obstacles à la planification familiale au Nigeria en utilisant des enseignements islamiques qui portent un puissant message d’égalité des genres. 

Prix de l’implication jeunesse

Ce prix récompense les professionnelles et professionnels ou les bénévoles de 16 à 24 ans qui ont fait preuve de leadership, de dévouement et/ou de courage, et qui ont fait progresser la santé et les droits des femmes et des enfants.

Muzna Dureid est récompensée pour son travail en tant que jeune féministe et défenseuse accomplie des femmes et des filles marginalisées dans des contextes fragiles et humanitaires, y compris les camps de réfugiés syriens et ici, au Canada. 

Prix de la mesure de l’impact

Ce prix est attribué à une personne qui fait progresser la collecte, l’analyse, l’utilisation ou le partage de données, ou les activités de suivi et d’évaluation aux fins de communiquer l’impact des efforts canadiens en santé mondiale.

La docteure Vandana Sharma est récompensée pour ses contributions exceptionnelles aux efforts canadiens et mondiaux en santé des femmes et des enfants en offrant son expertise en matière d’évaluation de l’impact, d’essais contrôlés randomisés et de renforcement de la capacité dans des contextes de développement et humanitaires, et pour son mentorat au sein de la communauté de la santé mondiale en ce qui a trait au suivi et à l’évaluation. 

Prix de l’égalité des genres

Ce prix est attribué à une personne qui, au sein du secteur de la santé mondiale, a fait progresser la politique et les programmes en matière d’égalité des genres ou l’application d’une perspective d’égalité des genres à des partenariats, des programmes, des projets, une culture organisationnelle ou des communautés.

Jennifer Donville est récompensée pour ses importantes contributions apportées à l’impact du travail du Canada en santé mondiale des femmes et des enfants à travers son rôle directeur dans l’élaboration d’une structure solide pour les mesures et les programmes sexotransformateurs, laquelle intègre la représentation et l’autonomisation des femmes et des filles lors de l’évaluation des résultats en santé. 

Prix du partenariat

Ce prix récompense un groupe de toute industrie ou de tout secteur ayant collaboré dans un projet, un programme, une initiative, un événement, une plateforme, un outil ou un projet de recherche qui fait progresser la santé mondiale des femmes et des enfants ET qui démontre clairement le pouvoir du partenariat.

ENRICH est un programme qui se déroule sur plusieurs années et dans plusieurs pays et qui vise à améliorer la santé et la nutrition des femmes et des enfants au Bangladesh, au Kenya, au Myanmar et en Tanzanie. S’appuyant sur l’expertise et la collaboration de cinq organismes — Vision mondiale Canada, Nutrition International, HarvestPlus, la Société canadienne de santé internationale, la Lana School of Public Health de l’Université de Toronto — le programme démontre le leadership et le succès du Canada dans l’avancement de la santé des femmes et des enfants. 

Le CanSFE est un partenariat de 100 organisations et associés qui travaillent ensemble pour s’assurer que de plus en plus de femmes et d’enfants survivent et s’épanouissent dans plus de 1 000 communautés dans le monde. Pour de plus amples informations sur les Prix du CanSFE et le travail des membres du CanSFE, visitez le www.canwach.ca/fr.

 

Contact :
Charmaine Crockett
Directrice de l’engagement des parties prenantes
Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants
ccrockett@CanWaCh.ca | 613-863-9489
https://www.canwach.ca/fr

 


Lauréates des Prix du CanSFE

Prix du leadership : Dre Aaliya Bibi, Plan International Canada

La Dre Aaliya Bibi travaille pour Plan International Canada en tant que conseillère en santé, où elle offre un soutien technique aux programmes se déroulant au Nigeria, au Malawi, au Bangladesh et au Ghana, et une aide en développement d’entreprises aux projets en santé en Afrique subsaharienne, en Afrique de l’Ouest, en Asie du Sud-Est et en Amérique du Nord. Ses spécialités comprennent le développement de programmes, le renforcement de la capacité, le développement de la communauté, le renforcement des systèmes de santé, la promotion de la santé et le plaidoyer. Elle a plus de 15 ans d’expérience professionnelle dans le secteur du développement international, ayant dirigé des projets et offert un soutien technique en santé maternelle et néonatale (SMN), en santé et droits sexuels et reproductifs (SDSR), et en renforcement des systèmes de santé et de la nutrition, et ce, en tenant toujours compte des thèmes transversaux de l’égalité des genres, du renforcement de la capacité et de la communication pour le changement de comportement. La Dre Bibi a effectué ses études en médecine et ses études postdoctorales en santé publique et en santé mondiale à l’Université du Wisconsin. Elle possède également un certificat en SDSR des adolescents de l’Université de Melbourne.

Prix de l’implication jeunesse : Muzna Dureid, les Casques blancs

Muzna Dureid est une réfugiée syrienne qui, depuis son arrivée à Montréal en novembre 2016, a poursuivi ses activités de sensibilisation ici, au Canada. Elle est Officier de liaison avec les Casques blancs, une organisation syrienne de bénévolat offrant des services d’évacuation médicale, de recherche et de sauvetage en milieu urbain, et de prestation de services essentiels après des bombardements. Ayant étudié en langues et en résolutions de conflits, elle agit à titre de coordonnatrice de programmes de santé pour les réfugiés syriens au Centre social d’aide aux immigrants. Elle fait partie du groupe de jeunes leaders 2018-2019 de Women Deliver et a participé aux consultations du Plan d’action national du Canada consacré aux femmes, à la paix et à la sécurité de 2017-2022. Muzna est la fondatrice d’une initiative unique au Canada pour relier les femmes autochtones et réfugiées cherchant à bâtir des liens solides entre les deux groupes en partageant des leçons apprises et en offrant un lieu sécuritaire pour les femmes ainsi qu’une série d’ateliers pour les jeunes. Avant d’arriver au Canada, elle a fondé et coordonné Women Refugees not Captives, une campagne qui vise à abolir la pratique des mariages d’enfants forcés dans les camps de réfugiés syriens. Muzna a figuré sur la liste des 25 grands immigrants au Canada.

Prix de la mesure de l’impact : Dre Vandana Sharma, Harvard T.H. Chan School of Public Health

La Dre Vandana Sharma est chercheuse en santé mondiale et travaille actuellement à la Harvard T.H. Chan School of Public Health. Elle possède une expertise en évaluation de l’impact, en essais randomisés contrôlés et en renforcement de la capacité dans des contextes humanitaires et de développement. Ses recherches comprennent des essais randomisés d’interventions pour réduire la mortalité maternelle dans le nord du Nigeria et pour réduire la transmission du VIH et de la violence conjugale (VC) en Éthiopie, ainsi que la recherche à méthodes mixtes en VC parmi les réfugiés somaliens. Elle a également conçu un cours novateur et gratuit en ligne intitulé Measuring Health Outcomes in Field Surveys, accessible sur edX.org, qui utilise des séquences documentaires du Kenya et de l’Inde pour améliorer l’apprentissage d’immersion. La Dre Sharma a obtenu son doctorat en médecine de l’Université de Western Ontario et une maîtrise en santé publique de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, où elle a été chercheuse boursière Sommer. Elle a aussi été chercheuse scientifique principale au Abdul Latif Jameel Poverty Action Lab (J-PAL) au Massachusetts Institute of Technology. En 2018, elle a fait partie de la liste des Femmes canadiennes en santé mondiale.

Prix de l’égalité des genres : Jennifer Donville, Plan International Canada

Jennifer Donville est conseillère principale en matière d’égalité des genres chez Plan International Canada, où elle supervise directement la question de l’égalité des genres dans les programmes financés par AMC au Sénégal, au Bangladesh, au Ghana, au Nigeria, à Haïti et en Éthiopie. Elle a plus de dix ans d’expérience en gestion de programmes de développement international en Asie et en Afrique, avec un accent sur l’égalité des genres et les droits des enfants, particulièrement sur les droits des filles, l’éducation ainsi que la santé et les droits sexuels et reproductifs. Elle est titulaire d’une maîtrise en développement international et d’un baccalauréat ès arts spécialisé en sciences politiques. L’orientation professionnelle de Jennifer est le renforcement de la capacité en matière d’égalité des genres, la conception et l’animation de formations, et le suivi et l’évaluation des résultats en matière d’égalité des genres.

Prix du partenariat : ENRICH

Vision mondiale Canada, Nutrition International, HarvestPlus, la Société canadienne de santé internationale, la Lana School of Public Health de l’Université de Toronto 

Enhancing Nutrition Services to Improve Maternal and Child Health in Africa and Asia [Bonifier les services de nutrition pour améliorer la santé maternelle et infantile en Afrique et en Asie] (ENRICH) est un programme financé par Affaires mondiales Canada qui se déroule sur plusieurs années et dans plusieurs pays. ENRICH vise à améliorer la santé et la nutrition des femmes et des enfants au Bangladesh, au Kenya, au Myanmar et en Tanzanie. ENRICH est mis en oeuvre par Vision mondiale Canada, Nutrition International, HarvestPlus, la Société canadienne de santé internationale et la Lana School of Public Health de l’Université de Toronto. L’objectif d’ENRICH est de contribuer à la diminution de la mortalité maternelle et infantile dans chacun de ces pays en abordant des enjeux d’importance cruciale pour la santé des mères, des nouveau-nés et des jeunes enfants. Pour ce faire, ENRICH vise le renforcement des systèmes de santé en mettant l’emphase sur les systèmes communautaires, l’amélioration de la nutrition des femmes enceintes, des nourrissons et des jeunes enfants durant les 1 000 jours compris entre la conception et les 24 premiers mois. Enfin, le programme garantit la responsabilité à tous les échelons.