Le CanSFE salue l’investissement canadien de 8 M$ pour les efforts mondiaux contre la COVID-19

Le Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE ) félicite le gouvernement du Canada pour son annonce d’aujourd’hui à savoir qu’il verse immédiatement 8 millions de dollars en aide humanitaire pour lutter contre la COVID-19. Le CanSFE salue également le fait que les gouvernements et les décideurs partout au Canada et dans le monde ont, rapidement et conjointement, reconnu qu’un investissement collectif à court et à long terme est essentiel pour combattre les maladies et les pandémies, qui font fi des frontières.

Le Canada versera 8 millions de dollars à l’Organisation mondiale de la santé, à l’Organisme panaméricain de la santé, au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, dans le cadre de l’aide internationale supplémentaire de 50 millions de dollars annoncée il y a quelques jours.

Le CanSFE est d’avis qu’il faut absolument, parallèlement aux investissements consentis pour lutter contre la pandémie au Canada, contribuer financièrement aux efforts des organisations et partenariats mondiaux. Ces derniers ont la perspective mondiale nécessaire pour collaborer avec les partenaires appropriés afin de répondre aux besoins universels de TOUS les citoyens de notre collectivité mondiale.

Cette aide financière internationale est indispensable dans les contextes où la distanciation sociale, l’isolement volontaire et l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène – des mesures cruciales pour ralentir la propagation du virus dans tous les pays du monde – ne sont tout simplement pas possibles. Ces contextes comprennent certains des milieux et des régions du monde les plus appauvris, comme les pays frappés par les conflits, les camps de réfugiés, les bidonvilles et les complexes résidentiels surpeuplés.

La courbe d’évolution de la pandémie est mondiale. Les virus et les maladies font fi des frontières. Les solutions doivent être mondiales. L’annonce d’aujourd’hui réaffirme l’engagement indéfectible du Canada à intervenir dans le contexte de crises mondiales.