S’affranchir de la binarité : que pouvez-vous faire?

Le mois de juin marque le Mois de la Fierté. Ce mois est consacré à célébrer et à souligner l’histoire et l’influence de la communauté LGTBQ+ au Canada et à travers le monde. C’est également le moment de reconnaître le travail qui reste à faire pour éliminer les pratiques discriminatoires systémiques qui persistent. Par exemple, près de 3 milliards de personnes vivent dans des pays où les activités consensuelles entre personnes de même sexe sont toujours criminalisées. Bien que d’importants progrès aient été accomplis, une action collective s’impose pour créer un monde inclusif qui offre des chances égales à toutes les personnes.  

L’importance de la représentation 

a group of friends of varying genders taking a group selfie


Il importe que la communauté LGTBQ+ soit bien représentée dans les médias et les autres institutions de la société. Plus il y aura de personnes LGTBQ+ représentées dans une variété d’institutions et plus leurs identités seront visibles, plus elles s’affranchiront de l’invisibilité dans laquelle elles sont plongées pour être réellement vues par la société. La représentation contribue à créer un changement social important tout en reflétant la diversité réelle de la population. La visibilité publique aide aussi à développer l’estime de soi, à valoriser l’image personnelle et à soutenir la dignité au sein de la communauté LGTBQ+.

L’importance du langage inclusif

a black woman talking to a white woman in a bathroom


Le langage compte. Il a le pouvoir d’affirmer et de valider des identités, tout comme celui de les nier. En plus de façonner nos interactions sociales, le langage influence la manière dont nous percevons le monde qui nous entoure et les personnes qui le composent. Par exemple, le langage peut accentuer les disparités en matière de santé en raison de la stigmatisation, du stress social et de la discrimination, les systèmes de santé n’ayant pas nécessairement le langage et la terminologie appropriés et essentiels pour travailler en harmonie avec la communauté LGTBQ+. C’est pourquoi le langage est un outil puissant pour concrétiser un engagement à créer des milieux authentiques et bienveillants pour tout le monde. 

La diversité au sein du mouvement


Il est également nécessaire d’inciter à une action inclusive au sein de la communauté LGTBQ+. Bien que cette communauté soit depuis longtemps la cible de pratiques discriminatoires et oppressives, elle n’est pas à l’abri de manifestations d’intolérance en son sein même. Les personnes lesbiennes, gaies et bisexuelles qui sont aussi membres de minorités raciales/ethniques (LGBT-POC) font face à de multiples types de marginalisation et à des microagressions associées au racisme et à la l’hétérosexisme. Des recherches démontrent que 51 % des personnes noires, asiatiques et issues d’autres minorités ethniques ont vécu du racisme au sein de la communauté LGTBQ+ et que les populations LGTBQ+ racisées sont 10 % plus susceptibles d’avoir souffert de dépression. C’est pourquoi il est primordial que les membres de la communauté LGTBQ+ réfléchissent à leurs privilèges ainsi qu’aux effets de la discrimination anti-noire et des autres formes de racisme tant au sein qu’à l’extérieur de la communauté. 

Que pouvez-vous faire ?

woman waving small pride flag at parade


Il importe de comprendre la profonde signification historique du mouvement LGTBQ+. Nous pouvons tous contribuer sensiblement à la création d’un monde égalitaire et inclusif pour toutes les personnes. Voici quelques suggestions pour passer à l’action :