Laboratoire d'Amélioration de la mesure de la santé et des droits sexuels et reproductifs, de l’autonomisation des femmes et de l’égalité des genres en contexte humanitaire

Quelles sont les lacunes en matière de données que le laboratoire vise à combler?

La prestation des programmes de santé et leur mesure dans les situations de conflit et de crise humanitaire sont difficiles à évaluer pour assurer la redevabilité. Il existe un ensemble restreint de mesures du processus, mais leur qualité n’est pas validée, surtout selon le type de conflit. Pour des raisons de sécurité, l’accès aux populations les plus touchées est souvent limité, ce qui fait obstacle à la collecte de données. 

Lacunes en matière de données : Les coûts accrus liés à la sécurité, aux communications et aux ressources humaines dans les situations de conflit et de crise humanitaire peuvent gonfler sensiblement les coûts logistiques et monétaires des méthodes de collecte de données traditionnelles. Pour rationaliser la collecte de données et les processus de mesure, il faut établir des méthodes d’analyse plus simples qui donnent des résultats valides, fiables et en fonction du genre. 

Principales lacunes en matière de données :

  • Utilisation des données : L’établissement de pratiques en matière de données, des meilleures sources de données et d’outils pour la planification permettra d’éviter la duplication des efforts, de réduire le gaspillage et d’accroître l’utilisation de l’information aux premières étapes de la prestation d’aide humanitaire, y compris les étapes de planification des investissements. 
  • Renforcement des capacités liées aux données : Il y a lieu de normaliser et de simplifier les capacités des intervenants, tant ceux en place que leurs successeurs, aux fins de la sélection d’indicateurs, la collecte de données, l’analyse des données, la communication des analyses de situation et des progrès au moyen d’indicateurs stratégiques, et l’utilisation efficace des données et des indicateurs.
  • Élargissement au-delà du secteur de la santé : Les résultats liés au genre sont influencés par un enchevêtrement complexe d’acteurs et d’enjeux qui s’étendent au-delà du secteur de la santé. L’étude d’indicateurs provenant de multiples sources de données qui ne sont normalement pas évalués par le secteur de la santé peut favoriser des changements complémentaires en matière d’égalité des genres touchant les déterminants sociaux de la santé (p. ex., l’éducation). 

Comment les partenaires relèvent-ils le défi de l'innovation? 

  • Mise à profit de l’expertise: L’équipe de projet met à profit une riche approche programmatique humanitaire (de la Croix-Rouge) afin de créer des outils qui peuvent être adaptés pour la mise en œuvre. Elle travaille avec un réseau international de collaborateurs et chercheurs pour maximiser l’expertise, utiliser des méthodologies mixtes et éviter la duplication des efforts. 
  • Exploitation d’outils et de bases de données existantes : L’équipe de projet évalue la faisabilité des outils d’évaluation en place, comme la Plateforme nationale d’évaluation (PNE) au Mali et les outils RADAR, ainsi que des données administratives, dont les plateformes nationales d’enquête DHIS-2.  
  • Utilisation d’études de cas : L’équipe a sélectionné des études de cas en fonction des différences dans les types de conflit, des caractéristiques géographiques et des données accessibles. Faute de disposer d’enquêtes auprès des ménages ou de données administratives fiables, l’équipe de projet a utilisé des études de cas théoriques réalisées à l’aide de données secondaires de quatre pays (Mali, Soudan du Sud, Afghanistan et Somalie) afin de valider les outils et les méthodes créées. 

Télécharger la mise à jour de mai 2020

Partenaires principaux :

sick kids centre for global child health

 

 

logo pour CRC

 

 

 

Partenaires internationaux :

University of Toronto (Canada)

University of Manitoba (Canada)

Wilfrid Laurier University (Canada)

BRANCH Consortium (international)

Quelle est la contribution de chaque partenaire? 

SickKids Centre for Global Child Health (CGCH)

  • Coordonne tous les éléments de l’initiative avec la capacité de recherche et d’analyse, l’élaboration et l’essai de nouvelles approches, l’association avec des partenaires pour la réalisation de tests d’utilisabilité des résultats, et la diffusion du matériel produit par le co-laboratoire auprès des organisations de la société civile, des chercheurs et des décideurs.

Croix-Rouge canadienne (CRC)

  • Fournit des conseils utiles quant à l’utilisabilité des produits et des outils créés dans le cadre du projet. Évalue l’applicabilité des outils à adapter aux fins de la rationalisation et de l’efficacité des programmes par les organisations de la société civile en contexte humanitaire, et l’harmonisation avec les méthodes types de mesure de divers indicateurs des ONG. 

Pays de mise en œuvre :

  • Mali
  • Soudan du Sud
  • Afghanistan
  • Somalie

Programme réalisé avec l'appui financier d'Affaires mondiales Canada.

government of canada logo